Vous êtes ici : Accueil L’INSTITUT FRANÇAIS D’ALGERIE LANCE SA PREMIERE RESIDENCE D’ECRITUTE SCENARISTIQUE A TIMIMOUNE

  •  
Inscrivez-vous à la newsletter

L’INSTITUT FRANÇAIS D’ALGERIE LANCE SA PREMIERE RESIDENCE D’ECRITUTE SCENARISTIQUE A TIMIMOUNE

Du 15 au 30 octobre, les réalisateurs Karim Moussaoui et Lidia Terki participent à la première résidence d’écriture scénaristique mise en place par l’Institut français d’Algérie.

Ces deux scénaristes ont été choisis pour leur expérience artistique. Ils se retrouveront dans un gite à Timimoune, principale oasis de la région du Gourara, en immersion totale durant 15 jours.


Associant deux auteurs à un lieu, cette résidence met en place les conditions d’un partage autour de la création. Elle permettra aux deux auteurs de se consacrer à l’écriture de leurs prochains films, et d’inscrire ainsi leur travail dans un lieu nouveau.

 

Les candidats travailleront chacun de leur côté, tout en se retrouvant régulièrement, car l’objectif de la résidence est de créer les conditions d’un échange d’expérience, d’une entraide entre deux auteurs confrontés au développement de leurs scénarios.

 

Lidia Terki :

Lidia Terki naît en Algérie mais grandit en France. Début 2017 sort en salles Paris la blanche, son premier long métrage. La réalisatrice filme le voyage de Rekia quittant la Kabylie pour retrouver Nour, son mari parti chercher du travail en France dans les années 1970.

 

Karim Moussaoui :

Karim Moussaoui, né en 1976 à Jijel, est le réalisateur du film En attendant les hirondelles, en compétition officielle au Festival de Cannes 2017 dans la sélection Un certain regard. Le film a été soutenu par l’Institut français d’Algérie.