Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel Le café littéraire et culturel Média-Plus : Lynda Chouiten

Le café littéraire et culturel Média-Plus : Lynda Chouiten

Le café littéraire et culturel Média-Plus : Lynda Chouiten samedi 20 octobre à 14h00 à l'Institut français

Rencontre avec Lynda Chouiten, auteure de Le roman des Pôv’Cheveux, Éditions El Kalima (Alger, 2017). Finaliste du prix Mohammed Dib, 2018.

Rencontre littéraire Retour à la liste

A quelques jours de l’ouverture du Salon International du Livre d’Alger (SILA), les Éditions Média-Plus, en partenariat avec l’Institut français de Constantine, vous annoncent la création du Café littéraire et culturel Média-Plus. A partir de ce mois d’octobre et à raison d’un samedi par mois, ce nouveau rendez-vous accueillera le public en toute convivialité afin d’échanger et de débattre avec celles et ceux qui font l’actualité des lettres et des savoirs. Une occasion de découvrir, autour d’une tasse de café, dans les salons de l’Institut français de Constantine, des livres et leurs auteurs, d’échanger sur les grands enjeux de notre époque et de célébrer la circulation des mots et des idées.

Le Café littéraire et culturel Média-Plus est une invitation à découvrir des talents prometteurs, à l’image de Lynda Chouiten, finaliste du Prix Mohammed Dib 2018, qui viendra présenter Le roman des Pôv’Cheveux le 20 octobre. Des auteurs plus confirmés ou des figures emblématiques des médias seront également de la partie : ainsi, au cours des prochains mois, le Café littéraire et culturel Média-Plus recevra notamment Daniel Picouly, sélectionné pour le Prix Goncourt 2018 pour son nouveau roman Quatre-vingt-dix secondes, ou encore Marie-Christine Saragosse, présidente du groupe France Médias Monde.

Lynda Chouiten

En septembre 2009, Lynda Chouiten décroche une bourse du gouvernement irlandais et part à Galway (Irlande) préparer une thèse de doctorat en littérature. Après un séjour de trois ans, elle rentre, diplôme en poche, à Tizi-Ouzou, sa ville natale. Elle reprend alors son poste d’enseignante de littérature anglophone à l’université de Boumerdes, où elle est maître de conférences. 

Publiée essentiellement en Algérie, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, Lynda Chouiten est l’auteur de poèmes, de plusieurs articles portant sur la critique littéraire et de deux livres à caractère académique: une étude de l’œuvre d’Isabelle Eberhardt intitulée Isabelle Eberhardt and North Africa: A Carnivalesque Mirage (Lanham, MD: Lexington Books, 2015) et un ouvrage collectif sur l’autorité : Commanding Words: Essays on the Discursive Constructions, Manifestations, and Subversions of Authority (Newcastle-Upon-Tyne: Cambridge Scholars Publishing, 2016).

Le roman des Pôv’Cheveux

Quand Pôv’Cheveu tombe dans la soupe d’une élégante dame, il est chassé comme un moins que rien du restaurant chic où travaille son propriétaire. Commence alors une longue série de déambulations dans la capitale française, avec d’autres Cheveux déchus. A travers les récits de ces personnages capillaires, le lecteur découvre les destins croisés d’une multitude de personnages humains hauts en couleur : Outoudert, un jeune homme pathétique qui traîne ses échecs jusqu’aux poubelles parisiennes où il cherche sa pitance ; Taous, la jeune  femme timide qu’on force à se marier et à se voiler ; Fouzia, la mal-née qui triomphe de la misère à force de cynisme et d’ambition ; et Louisa qui, malgré un rare courage, renonce à venger son ami, mort d’avoir voulu dénoncer les intrigues d’un maire impliqué dans un trafic de perruques.

Si les histoires des personnages humains forment une trame bien ficelée qui invite à réfléchir sur des questions telles que la mobilité sociale et la condition féminine, les aventures des Cheveux, qui sont les vrais héros du roman, se lisent, elles, comme une allégorie aux dimensions politiques et philosophiques. Constamment traqués et maltraités, ils parlent pour des millions de « damnés de la terre ». Un peu décalé, parfois déroutant, le roman décrit d'une manière à la fois satirique et touchante, mais surtout originale, la complexité d’une condition humaine qui oscille entre Bien et Mal, entre espoir et désillusions.

  • Entrée libre

 

Info dernière minute

 

Liste des admis DELF/DALF Session Avril 2019.

 

* Une carte d'identité (ou passeport) biométrique est désormais exigée pour les passations TCF-SO et DELF/DALF.

 

Nouveau : pour toute question concernant les cours de français et les examens, consultez notre FAQ

 

La prise de rendez-vous en ligne est désormais obligatoire :

EXAMENS

 

 

COURS DE LANGUE

 

 

 

 

RAPPEL :

Les inscriptions au TCF/SO se font uniquement et directement sur le site de l’Institut français de Constantine. Les prises de rendez-vous sont nominatives et individuelles. L’institut Français ne collabore avec aucune agence ou tierce personne pour ces prises de rendez-vous. Bienvenue à tous nos candidats ! 

 

« Juin 2019 »
Juin
DiLuMaMeJeVeSa
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
Inscrivez-vous à la newsletter
Les rendez-vous à venir
Voir tous les événements entre le :
/ /  
et le :
/ /