Vous êtes ici : Accueil Algérie Coopération Société civile et coopération institutionnelle

Société civile et coopération institutionnelle

Le pôle gouvernance du SCAC et de l’IFA propose aux différents services de l’Etat algérien (direction technique des ministères, agence et institution publique) un renforcement de leurs compétences et de leurs expertises dans des domaines aussi variés et porteurs d’enjeux que la santé, l’environnement, l’agriculture, l’emploi, le patrimoine, l’habitat, avec un souci permanent de bonne gouvernance.

Ces actions et projets s’inscrivent résolument dans une contribution positive aux objectifs de développement durable pour laquelle la France et l’Algérie se sont fortement engagées. Le dialogue et les échanges transméditerranéens élaborent des réponses conjointes aux grands enjeux environnementaux et sociaux de demain :

- La préservation et la promotion du bâti en terre, le développement de serres à énergie solaire, le suivi et l’identification des produits de la pêche, la sécurisation des conditions d’élevage bovins et ovins sont autant de projets de coopération bilatérale qui impacteront durablement et soutenable les conditions de production et de consommation ;
-  La lutte contre les infestions liées aux soins, le développement d’un système national de dons et de greffes d’organes, la détection et le suivi de l’autisme enregistrent déjà une amélioration sensible de l’offre de soins en Algérie vers plus de qualité, moins de gaspillage et de coûts sociaux .

Ce partenariat bilatéral est enrichi d’un soutien à de nombreuses actions de jumelage entre des territoires français et algériens. Cette dynamique de coopération décentralisée permet à des acteurs du développement local, élus et associations, de partager des expériences réussies.  Ainsi Paris et Alger, la région PACA et Alger, Toulouse et Mostaganem, Dunkerque et Annaba, Bordeaux et Oran, Grenoble et Constantine sont autant d’espaces de rencontres pour les administrés français et algériens, pour leurs élus, pour leurs associations, dans des projets très souvent portés par une  jeunesse des deux rives créatives.

Enfin de nombreuses initiatives associatives françaises et algériennes font l’objet d’un accompagnement en renforcement de capacités tant en France qu’en Algérie. Ces actions de promotion du dialogue entre les deux rives, de la citoyenneté, de l’engagement écologique, renforcent l’action de l’Etat dans sa contribution nationale  aux objectifs de développement durable. Les réponses sont ainsi multiples, agiles, disruptives face à la complexité des enjeux écologiques et sociaux.