Vous êtes ici : Accueil LE CULTUREL EN LIGNE Le bonheur, un idéal qui rend malheureux?

Le bonheur, un idéal qui rend malheureux?

Le bonheur, un idéal qui rend malheureux? vendredi 23 octobre à 16h45 En ligne

Le philosophe allemand Wilhelm Schmid vient de publier un essai intitulé Le Bonheur. Alors que le sujet de philosophie proposé aux élèves de terminale S est «Vivons-nous pour être heureux ?», FigaroVox lui a demandé sa définition du bonheur.

La parole au philosophe ! Retour à la liste

Le bonheur, un idéal qui rend malheureux? 

 

Retrouvez toute notre programmation "La parole au phiolosophe !" à l'issue de cette publication

 

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Le philosophe allemand Wilhelm Schmid vient de publier un essai intitulé Le Bonheur. Alors que le sujet de philosophie proposé aux élèves de terminale S est «Vivons-nous pour être heureux ?», FigaroVox lui a demandé sa définition du bonheur.

Wilhelm Schmid vit à Berlin et enseigne la philosophie à l'université d'Erfurt. Le Bonheur (Éditions Autrement), court opus devenu un succès international, est son premier livre traduit en français.


FigaroVox. -

Votre livre s'intitule Le Bonheur. Comment définiriez-vous celui-ci? Existe-t-il vraiment?
Un deuxième type de bonheur a toutefois une signification encore supérieure pour l'homme moderne : le bonheur du bien-être.

Wilhelm Schmid. - Il existe trois types de bonheur. Il y a tout d'abord le bonheur fortuit qui doit beaucoup au hasard, à la bonne fortune et qui joue un rôle notable tout au long de la vie. Des événements favorables vous arrivent de manière imprévue. L'ouverture d'esprit peut donner des ailes au hasard favorable, lui donner une chance, même s'il reste impossible de disposer de lui.

Un deuxième type de bonheur a toutefois une signification encore supérieure pour l'homme moderne: le bonheur du bien-être. Dans le monde contemporain, quand les gens cherchent le bonheur, ils entendent le plus souvent par là une volonté de se sentir bien, de s'amuser, de faire des expériences agréables, de ressentir des envies et des plaisirs, d'avoir du succès, bref: de vivre tout ce qui est considéré comme positif. La société moderne de l'amusement eût été parfaitement impensable sans quête du bonheur entendue dans ce sens. Non qu'il puisse être répréhensible d'éprouver des plaisirs et d'être libéré de ses douleurs. Le problème est que ce genre de bonheur ne dure jamais longtemps. Il a son temps, le «bon temps» d'un bonheur, il réserve des instants heureux pour lesquels l'individu doit se garder ouvert. Une tasse de café qui sent bon et a bon goût est un moment de bonheur de ce type. Ce bonheur a sa signification. Il est judicieux d'en faire usage.

Mais seul l'art de vivre philosophique est capable d'éviter à un homme de résumer toute sa vie à un unique bonheur de bien-être. Il le prépare en temps utile au fait qu'il y aura d'autres temps, que tout ne peut pas être à tout moment empli de plaisir et que l'on ne parvient jamais à être totalement libéré de la douleur physique et psychique. Lorsqu'on a compris cela, on peut rechercher un bonheur plus durable que j'appelle bonheur de la plénitude et qui passe par la quête de sens.

 

Un indice du bonheur national brut a été créé par l'ONU. Le bonheur peut-il se mesurer? A-t-il la même signification dans tous les pays?

Le bonheur ne peut évidemment pas se mesurer de manière générale, d'autant plus qu'il est très subjectif et que ses représentations varient selon les cultures. Par exemple, dans le bouddhisme, le bonheur signifie être en accord avec son destin, alors que dans la culture moderne occidentale la recherche du bonheur implique au contraire de corriger son destin. Ces deux visions du bonheur sont tellement contradictoires qu'on ne peut pas les comparer.

L'un des problèmes du bonheur de bien-être est l'excès dans l'attitude d'attente : plus l'espoir d'une vie « positive  » est grand, plus il devient difficile de vivre avec une réalité négative.

 

Dès le Ier siècle après J.-C., Sénèque écrit: «Tous les hommes recherchent le bonheur.» Le bonheur est-il revendiqué depuis toujours, ou sa quête effrénée est-elle symptomatique de notre époque?

Les gens ont toujours cherché le bonheur, mais pas toujours avec la même intensité. L'époque contemporaine se caractérise par la recherche immédiate et permanente du bonheur par le bien-être, notamment dans les relations amoureuses. Malheureusement, cet état de bonheur permanent est impossible à atteindre. Les gens sont donc déçus et se séparent. Les gens modernes ne sont pas préparés aux périodes ordinaires de la vie, ils ont du mal à affronter les périodes tristes, grises, quotidiennes dans lesquelles le plaisir doit retrouver des forces. L'un des problèmes du bonheur de bien-être est l'excès dans l'attitude d'attente: plus l'espoir d'une vie «positive» est grand, plus il devient difficile de vivre avec une réalité négative. L'autre problème que pose le bonheur du bien-être est la minimisation de la douleur qui débouche sur une tentative visant à l'éliminer: les douleurs doivent disparaître de la vie humaine. Vouloir les évacuer peut cependant mener non seulement à la perte de l'expérience du contraste qui, seule, rend le plaisir sensible, mais aussi à la perte totale des points de repères dans l'existence.
Dans l'ère moderne, le manque de bonheur n'est pensable que comme une sorte de maladie qui doit être soignée par tous les moyens sous peine de mort, avant tout de mort sociale, car personne ne veut avoir autour de soi des gens qui « n'ont pas la pêche ».

Les guides du bien-être se multiplient et le thème du bonheur est devenu un véritable marronnier dans les médias. Etre heureux est-il devenu une injonction morale? Peut-on parler de tyrannie du bonheur?

Oui, on peut effectivement parler de tyrannie du bonheur. La plupart des thèses et articles sur le bonheur ne précisent pas qu'il ne peut être présent tout le temps. Ils taisent qu'il est également possible de rencontrer le malheur dans le bonheur. Dans l'ère moderne, le manque de bonheur n'est pensable que comme une sorte de maladie qui doit être soignée par tous les moyens sous peine de mort, avant tout de mort sociale, car personne ne veut avoir autour de soi des gens qui «n'ont pas la pêche». Il est toutefois possible que cette conception du bonheur rende justement malheureux, voire malade. Les gens peuvent tomber malades en raison de concepts qui fixent à l'existence des normes tellement élevées que la vie, face à elles, est condamnée à l'échec. La notion moderne de bonheur est l'une de ces normes qui poussent systématiquement les gens dans le malheur.

Dans le rapport sur le classement du «bonheur» par pays, il est précisé que les plus heureux gagnent plus d'argent. L'obsession du bonheur est-elle liée au fonctionnement de l'économie? Sans verser dans la théorie du complot, celle-ci est-elle entretenue volontairement pour nourrir la société de consommation?

Je ne suis pas contre la recherche du bonheur dans la consommation. Mais pourquoi oublier les gens malheureux? Eux aussi ont besoin de produire. C'est également bon pour l'économie.

Très longtemps, le bonheur a été proscrit et la foi voulait qu'il ne puisse être trouvé que dans l'au-delà. La recherche du bonheur durant son existence n'est-elle pas un progrès malgré tout?

D'une certaine manière, la représentation du bonheur comme bien-être vient de la représentation du paradis où les gens sont censés être totalement heureux dans l'éternité. L' «individu moderne» voudrait le paradis sur terre «tout de suite et maintenant» . Cela ne fonctionne pas comme ça. Le paradis est toujours dans l'au-delà, jamais ici.

                      Par Alexandre Devecchio

 

Toute notre programmation "La parole au phiolosophe !"

 

19    QU’EST-CE QUE REGARDER ?

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/qu2019est-ce-que-regarder

 

18   SIMONE DE BEAUVOIR, LA FÉMINISTE

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/simone-de-beauvoir-la-feministe

 

17   JE NE VEUX PAS TRAVAILLER… UN REGARD PHILOSOPHIQUE SUR LE REPOS, L’INTÉGRALE*

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/je-ne-veux-pas-travailler...-un-regard-philosophique-sur-le-repos-l2019integrale

 

16   COMMENT RÉPARER LE MONDE ? par Corine Pelluchon, philosophe.

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/comment-reparer-le-monde

 

15   LOGIQUE, ALI BENMAKHLOUF !

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/logique-ali-benmakhlouf

 

14   BARBARA CASSIN: "POUR LES FEMMES, IL NE SUFFIT PLUS DE SÉDUIRE, MAIS JUSTE D'EXISTER, D'ÊTRE"

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/barbara-cassin-pour-les-femmes-il-ne-suffit-plus-de-seduire-mais-juste-dexister-detre

 

13   EN ATTENDANT LE JOUR OÙ NOUS POURRONS À NOUVEAU NOUS EMBRASSER  par Jérôme Ruskin

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/en-attendant-le-jour-ou-nous-pourrons-a-nouveau-nous-embrasser-1

 

12   "On pourrait construire notre liberté sans qu'elle passe par la consommation" par Razmig Keucheyan, docteur en sociologie et professeur de sociologie à l'université de Bordeaux.

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/on-pourrait-construire-notre-liberte-sans-quelle-passe-par-la-consommation

 

11   "Ces philosophes que le monde nous envie" par Didier Raoult.

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/ces-philosophes-que-le-monde-nous-envie-par-le-professeur-didier-raoult

 

10   "Ce que la philosophie nous apprend de la pandémie de Coronavirus" par Xavier Pavie, Philosophe

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/ce-que-la-philosophie-nous-apprend-de-la-pandemie-de-coronavirus-par-xavier-pavie-philosophe

 

9   Julia de Funès : "On se concentrera sur les gens qu’on aime"

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/julia-de-funes-on-se-concentrera-sur-les-gens-qu2019on-aime

 

8   Claire Crignon « Coronavirus : quel peut être le rôle du philosophe en temps d’épidémie ? »

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/coronavirus-quel-peut-etre-le-role-du-philosophe-en-temps-d2019epidemie

 

7    Michaël Fœssel « La nuit est propice aux expériences égalitaires »

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/michael-foessel-la-nuit-est-propice-aux-experiences-egalitaires

 

 

6    Le balcon ... avec Thierry Paquot, philosophe-urbaniste

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/le-balcon...-avec-thierry-paquot-philosophe-urbaniste

 

 

5   De la réalité du monde sensible : DE L’ESPACE par Jean-Jaurès, philosophe

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/jean-jaures

 

 

4    "Entretien sur la musique avec André Comte-Sponville", philosophe par Bertrand Saint-Etienne.

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/la-parole-au-philosophe-entretien-sur-la-musique-avec-andre-comte-sponville

 

 

3    Edgar Morin "Cette crise devrait ouvrir nos esprits depuis longtemps confinés sur l'immédiat"

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/la-parole-au-philosophe-edgar-morin-cette-crise-devrait-ouvrir-nos-esprits-depuis-longtemps-confines-sur-l2019immediat

 

 

2   "Barbara Cassin, le pouvoir des mots"

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/la-parole-au-philosophe-avec-barbara-cassin-philosophe-philologue-et-academicienne

 

 

1   "Pourquoi lire les philosophes arabes?"

https://www.if-algerie.com/alger/agenda-culturel/pourquoi-lire-les-philosophes-arabes

Inscrivez-vous à la newsletter
INFORMATIONS IMPORTANTES

 

****INFO Institut français d'Alger****

➡️Toutes nos activités culturelles sont reportées en virtuel uniquement.

Découvrez toute notre programmation culturelle actualisée sur www.if-algerie.com/alger
➡️La médiathèque est ouverte au public sur réservation, à l'adresse:reservation.mediathequealger@if-algerie.com
➡️Les cours de français et les examens sont maintenus.

 

****INFO Débat d'idées****

Conférence en ligne "DE GAULLE, LE VERBE ET LA PLUME" avec François Kersaudy, historien, enseignant à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.   https://www.if-algerie.com/alger/le-culturel-en-ligne/de-gaulle-le-verbe-et-la-plume

 

****INFO Cinéma****

Les projections des films "L'autre moi" du 18 nov. et "Prénom: Mathieu" du 21 nov. sont reportéesLes nouvelles dates vous seront communiquées ultérieurement sur www.if-algerie.com/alger

 

 

****INFO Médiathèque****

➡️La médiathèque est ouverte au public sur réservation, à l'adresse: reservation.mediathequealger@if-algerie.com

➡️ Livres non rendus pendant la période : avril-juillet 2020 

Merci à toutes les personnes qui ont emprunté des livres avant le confinement de bien vouloir les rendre dans les plus brefs délais. Pour la sécurité de tous, une boite de retour est mise à la disposition du public juste à l’entrée de l’Institut français.

 

 

****INFO DELF  DALF****

NOTIFICATION IMPORTANTE - ! Examens DELF-DALF  Octobre 2020

Changement d’adresse de passation des épreuves DELF-DALF Octobre 2020

pour des raisons indépendantes de notre volonté

Elle se dérouleront pas à l’adresse suivante : ESHRA ( Ecole Supérieure d’Hôtellerie et Restauration d’Alger ). Route Nationale N°11 – 16202 Ain Benian – Alger. Les dates et horaires de convocation restent inchangés. 

 

 

****INFO TCF****

"Attention ! à partir de janvier 2019, la pièce d'identité à présenter le jour du test TCF doit obligatoirement être  biométrique"

 

 

****INFO Cours de français, tests et examens****

Une adresse de messagerie a été créée pour toute demande d'information concernant les cours de français : infos.dlf-alger@if-algerie.com

« Décembre 2020 »
Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031