Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel CENTAURES / DUO "Le réveil" de BLANCHE NEIGE. ANGELIN PRELJOCAJ - BALLET PRELJOCAJ

CENTAURES / DUO "Le réveil" de BLANCHE NEIGE. ANGELIN PRELJOCAJ - BALLET PRELJOCAJ

CENTAURES / DUO "Le réveil" de BLANCHE NEIGE.  ANGELIN PRELJOCAJ - BALLET PRELJOCAJ jeudi 20 novembre de 18h00 à 19h00 au Théâtre National Algérien

Dans le cadre de la 6ème édition du Festival Culturel International de Danse Contemporaine

Art de la scène Retour à la liste

CENTAURES / DUO BLANCHE NEIGE

ANGELIN PRELJOCAJ
BALLET PRELJOCAJ

CENTAURES
CRÉATION 1998
Adaptation d’un duo de La Peau du Monde (Création 1992)
Pièce pour 2 danseurs
Durée 13 min

Chorégraphie Angelin Preljocaj
Musique György Ligeti
Costumes Caroline Anteski
Danseurs Fabrizio Clemente, Baptiste Coissieu

Coproduction Maison des Arts de Créteil, Biennale Nationale de Danse du Val-de-Marne

 

CENTAURES
« Lorsqu’il n’y aura plus rien
Lorsqu’il ne restera plus que le désert, le sable, et le vent
Lorsqu’on aura défroqué le monde
Soigneusement rasé la pilosité terrestre
Quand la vallée nue comme un ventre
Sera fendue par le soleil de midi et la gelée de minuit
Quand la Nature aura perdu sa nature
Que la terre comme une boule de cuir
Tannée, usée, séchant au fil du temps
Sera le dernier territoire des cavaliers
Les hommes debout entre chien et dieu
N’auront de cesse de trouver l’air qui leur manque
Et leurs poumons sauront trier le sable
Inévitablement mêlé à l’air brûlant
L’eau sera l’or, l’or sera la boue
Et les cavaliers aux chevaux morts
Péripatéticiens fatals aux rêves de galops
Seront des derniers à penser le monde
Il ne leur restera alors qu’à tout réinventer
Grâce au vide, au silence, au désert
Et profiter de cette nudité extrême
Pour se coucher au sol contre la peau du monde ».

Angelin Preljocaj, Les Cavaliers

« Le centaure est une figure de l’hybride humain, témoignage d’un temps où les sphinx, les sirènes, les harpies symbolisaient en leurs corps mêmes la résurgence d’une animalité refoulée. Pourtant Centaures ne met pas en scène un conflit entre l’humain et le bestial mais la mise au monde de deux corps masculins. Ils s’arrachent à la glaise, se dressent, puis s’affrontent et se soumettent comme des chevaux domptés, attestant d’une antériorité mythique où l’animal les habitait. L’humain retourne à un état équestre, dans un voyage à rebours où les encolures s’allongent, les pieds deviennent sabots, les dos échines. Le quatuor de Ligeti emmène dans ce pays étrange où les textures, les hauteurs et les traces ne dessinent aucun visage familier. Les corps adultes y sont aussi lisses que des nouveaux nés. Harnachés, bruts, primitifs, fascinants comme les statues mouvantes de notre inconscient archaïque ».

Agnès Freschel

"Le Réveil" duo extrait de BLANCHE NEIGE ET LE PRINCE
Durée 11 min
EXTRAIT DE BLANCHE NEIGE
CRÉATION 2008

Chorégraphie Angelin Preljocaj
Costumes Jean Paul Gaultier
Musique Gustav Mahler
Musique additionnelle 79 D
Décors Thierry Leproust
Lumières Patrick Riou assisté de Cécile Giovansili-Vissière et Sébastien Dué

Danseurs Yurié Tsugawa, Fabrizio Clemente

Assistant, adjoint à la direction artistique Youri Van den Bosch
Assistante répétitrice Claudia De Smet
Choréologue Dany Lévêque
Directeur technique Luc Corazza
Régisseuse lumières Cécile Giovansili-Vissière

Coproduction Biennale de la danse de Lyon / Conseil Général du Rhône, Théâtre National de Chaillot (Paris), Grand Théâtre de Provence (Aix-en-Provence), Staatsballet Berlin (Allemagne)


« J’avais très envie de raconter une histoire, d’écrire quelque chose de concret et d’ouvrir une parenthèse féerique et enchantée. Pour ne pas tomber dans mes propres ornières sans doute. Et aussi parce que, comme tout le monde, j’adore les histoires.
Ce ballet revêt une importance particulière pour moi - et je revendique le terme de « ballet » - puisqu’il réunit les 24 danseurs de la compagnie. Ils dansent sur les symphonies de Mahler dont les débordements magnifiques sont d’essence romantique. Historiquement, les contes de Grimm le sont aussi, même si leur style épuré nous ramène à une forme de contemporanéité.
C’est une entreprise délicate que de chercher à émouvoir. Mais c’est un risque que j’avais envie de prendre, celui de créer un grand ballet contemporain… et romantique.
Je suis fidèle à la version des frères Grimm, à quelques variations personnelles près, fondées sur mon analyse des symboles du conte. Bettelheim décrit Blanche Neige comme le lieu d’un Œdipe inversé. La marâtre est sans doute le personnage central du conte. C’est elle aussi que j’interroge à travers sa volonté narcissique de ne pas renoncer à la séduction et à sa place de femme, quitte à sacrifier sa belle fille. L’intelligence des symboles appartient aux adultes autant qu’aux enfants, elle parle à tous et c’est pour cela que j’aime les contes ».
                                                                                    Angelin Preljocaj

ANGELIN PRELJOCAJ
Né en région parisienne, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner, Zena Rommett, Merce Cunningham, puis Viola Farber et Quentin Rouillier. Il rejoint ensuite Dominique Bagouet jusqu’à la création de sa propre compagnie en décembre 1984. Il a chorégraphié depuis 47 pièces, du solo aux grandes formes et s’associe régulièrement avec d’autres artistes : Enki Bilal, Goran Vejvoda, Air, Granular Synthesis, Fabrice Hyber, Karlheinz Stockhausen, Jean Paul Gaultier, Laurent Garnier, Natacha Atlas, Azzedine Alaïa et Subodh Gupta. Ses créations sont présentées dans le monde entier et reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes comme le New York City Ballet, le Staatsoper de Berlin ou le Ballet de l’Opéra de Paris. Il a réalisé plusieurs courts-métrages et films mettant en scène ses chorégraphies et a reçu plusieurs reconnaissances dont le « Grand Prix National de la danse » (1992), le « Benois de la danse » (1995), le « Bessie Award » (1997), « Les Victoires de la musique » (1997), le « Globe de Cristal » (2009). 


Le Ballet Preljocaj, Centre Chorégraphique National, est subventionné par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC PACA, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône, la Communauté du Pays d’Aix et la Ville d’Aix-en-Provence. Il bénéficie du soutien du Groupe Partouche - Casino Municipal d’Aix-Thermal, de la Fondation d’entreprise Total, des entreprises membres du Carré des mécènes, des individus et entreprises membres du Cercle des mécènes, pour le développement de ses projets.

Direction artistique Angelin Preljocaj - Direction Nicole Saïd

© Jean-Claude Carbonne

Les séances du film PAPICHA des dimanche 22 et lundi 23  septembre sont annulées.

********************

Nouveau :

L'adresse de réservation d'un évènement est affichée sur notre site pendant 30 jours.

Cette adresse ne sera plus opérationnelle 48 heures avant l'heure de l'évènement.

Merci de penser à réserver vos places bien en amont svp.

*************************

 Information TCF 

"Attention ! à partir de janvier 2019, la pièce d'identité à présenter le jour du test TCF doit obligatoirement être  biométrique"

********************

Une adresse de messagerie a été créée pour toute demande d'information concernant les cours de français : infos.dlf-alger@if-algerie.com

 

« Septembre 2019 »
Septembre
DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930
Inscrivez-vous à la newsletter
Les rendez-vous à venir
Voir tous les événements entre le :
/ /  
et le :
/ /