Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel Théâtre : On dirait qu’elle danse

  •  
Inscrivez-vous à la newsletter

Théâtre : On dirait qu’elle danse

Théâtre : On dirait qu’elle danse mercredi 22 octobre à 18h00 à l'Institut français

SPECTACLE ANNULÉ

Art de la scène Retour à la liste
On dirait qu’elle danse de Maissa Bey, mise en scène de Jean-Marie Lejude.

Jean-Marie Lejude, à partir d’un très beau texte commandé à Maïssa Bey, a mis en scène un fait-divers entendu à la radio nationale : Une petite fille de neuf ans a mis fin à ses jours...

Tout au bout de l’enfance, il y a le monde. Le monde des adultes. De ceux qui disent non. De ceux qui disent il ne faut pas. De ceux qui parlent haut et croient tout savoir. De ceux qui répètent tous les jours tu ne peux pas, tu n’as pas le droit de. Qui disent ce qui est bien. Ce qu’ils croient être bien pour toi. Ce qui est mal. Ce qui fait mal.

Mais dans mon coeur, l’oiseau, lui, ne parle pas.

Il essaie seulement de déplier ses ailes.

Parfois il veut chanter. Alors dans la nuit, quand tout est silence, quand je suis seul dans le noir, quand ils dorment parce qu’ils croient que je dors, j’appuie très fort là, juste là où je l’entends doucement battre des ailes. Et ça fait comme des frissons dans la gorge. Comme s’il me caressait avec ses plumes.

Je suis le seul à l’entendre. Il est le seul à pouvoir entrer dans mes rêves. Et c’est même lui qui m’entraîne et m’emmène de l’autre côté du ciel. Là où les enfants n’ont plus peur de courir. De sauter. De marcher dans les flaques. De tomber. D’avoir mal. De toucher les étoiles du bout de leurs rêves.

Non, je ne veux pas grandir. Je ne veux plus avoir peur.

Parce que tout au bout de l’enfance, il y a le monde. Le monde des adultes. Deceux qui ont peur. Peur pour nous. Peur pour eux. Peur de tout.
Maïssa BEY

Mise en scène : Jean‐Marie LEJUDE
Scénographie : Thierry VAREILLE
Création sonore : En cours
Collaboratrice à la mise en scène : Marine Mane
Distribution : Gisèle Torterolo, Colette Hochain.