Vous êtes ici : Accueil L'institut Les saveurs du savoir

  •  
Inscrivez-vous à la newsletter

Les saveurs du savoir

Avant ou après les spectacles ou tout simplement pour se retrouver, boire un verre, dans notre nouvel espace "LES SAVEURS DU SAVOIR"

Un cadre convivial

Horaires d'ouverture du samedi au jeudi
de 8h à 18h30
et 21h les soirs de spectacle

Les saveurs du savoir

Notre brasserie-bibliothèque, espace de convivialité et de restauration, vous accueille tous les jours de 8h00 à 18h00 (sauf le vendredi)

Les livres et les revues de cet espace sont à votre disposition. Merci de les remettre à leurs places après consultation.

 

‘’Hmissa kemmoun’’  HK  ou ‘’pois chiche cumin’’ souvenir d’enfance, d’un cornet ou de deux mains qui se frottent ! Souvenir de douceur de vivre que nous travaillons à recréer au quotidien aux saveurs du savoir, nichés dans le  magnifique jardin de l'Institut Français d'Alger, il est bon d'y trainer, d'y découvrir de savoureux mets, algériens ? Pas que ! Nous nous faisons plaisir, cuisine du marché et de produits frais, travaillés avec soin, notre crédo… mangeons sainement.

Afin d'éveiller tous vos sens, nous organisons régulièrement des événements où sont conviés de jeunes artistes, nous vous invitons à consulter notre page facebook "Les saveurs du savoir par HK"

 

Les saveurs du savoir

“Il est un âge où l’on enseigne ce que l’on sait; mais il en vient ensuite un autre où l’on enseigne ce que l’on ne sait pas: cela s’appelle chercher. Vient peut-être maintenant l’âge d’une autre expérience : celle de désapprendre, de laisser travailler le remaniement imprévisible que l’oubli impose à la sédimentation des savoirs, des cultures, des croyances que l’on a traversés.

Cette expérience a, je crois, un nom illustre et démodé, que j’oserai prendre ici sans complexe, au carrefour même de son étymologie : Sapientia : nul pouvoir, un peu de savoir, un peu de sagesse,  et le plus de saveur possible.”

                                                                                                        Roland Barthes

                                                       Leçon inaugurale au Collège de France