Vous êtes ici : Accueil Agenda culturel La mort comme peine : histoire et actualité (Cycle : Peine de mort)

  •  
Inscrivez-vous à la newsletter

La mort comme peine : histoire et actualité (Cycle : Peine de mort)

La mort comme peine : histoire et actualité (Cycle : Peine de mort) samedi 26 octobre à 14h30 à l'Institut français d'Alger

Par Michel Porret, Professeur d'histoire moderne, Université de Genève

Conférence Retour à la liste

Depuis l’Antiquité, la mort est la plus vieille des peines dans les sociétés politiques. Jusqu'à la Révolution française, elle recoupe les usages suppliciaires du corps à corps entre le bourreau et le « patient ». Ensuite, elle devient mécanique (dès 1792 guillotine), électrique (U.S.A : chaise électrique en 1890) et chimique (U.S.A. : chambre à gaz en 1924 ; injection létale vers 1990). Modérée au temps des Lumières, la peine capitale est réfutée par Cesare Beccaria qui en pointe la cruauté morale et l’inefficacité répressive. Maintenue en France par la Révolution française avant l’abolition tardive de 1981, elle disparait progressivement dès le XIXe siècle dans les régimes démocratiques (Genève, 1871).
L'Europe contemporaine est le seul espace au monde où elle est illégale dès 1983. Son abolition universelle serait à l’ordre du jour, car, selon l’exemple américain, les États réceptionnistes ont une criminalité de sang plus grave que ceux abolitionnistes.

A paraître de Michel Porret : « Les vestiges du crime : enquête et expertises médico-légales au temps des Lumières. »

 

Commémoration de l'abolition de la peine de mort

Cycle : Peine de mort