Vous êtes ici : Accueil Culture mag' HK ET LES DÉSERTEURS, la chanson française au son du chaabi

HK ET LES DÉSERTEURS, la chanson française au son du chaabi

Soudain, la route de Vesoul dévale les pentes de la Casbah. Elle n’est plus enivrée d’accordéon et si ce n’est plus Marcel qui chauffe, les cordes de la mandole font tourner la mélodie avec la même folie. La valse musette de Brel s’est faite chaâbi comme si elle n’attendait que cela depuis toujours.

Elle n’est pas la seule. Sous le ciel de Paris et dès que le vent soufflera ont pris la même route, de même que le Toulouse de Claude Nougaro, le très cajun Travailler c’est trop dur ou l’immense Padam padam que créa Édith Piaf.

Ce concert est la plus belle désertion depuis longtemps: une quinzaine d’immenses classiques prennent la tangente ; Boris Vian, Jean Ferrat, Renaud, Maxime Le Forestier ou Serge Gainsbourg s’évadent dans le chaâbi comme s’ils avaient toujours vécu ici en Algérie.

Les Déserteurs enrôlent des chansons par dizaines, découvrant des correspondances secrètes entre le chaâbi et des valses faubouriennes, entre Toulouse et le Maghreb, entre la poésie des maîtres des années 50 et le rythme de la derbouka.

HK & les Saltimbanks, c’est une musique aux influences venues d’Afrique, d’Europe, d’Amérique teintée de Blues, de Chaâbi, de Hip-Hop et de Reggae …
Une musique inclassable, toujours « en mouvement » nomade.

Référence site
http://www.bluelineproductions.info/hk-et-les-deserteurs


Référence presse
« Le chanteur franco-algérien Kaddour Haddadi vient présenter cette semaine dans les Territoires palestiniens son dernier projet musical, "HK et les Déserteurs", un florilège de classiques de la chanson française métissés de musique populaire algérienne chaâbi. »TV5monde