Vous êtes ici : Accueil Archives "L'homme qui rit" de V. Hugo, l'interview de Christine Guênon

"L'homme qui rit" de V. Hugo, l'interview de Christine Guênon

Christine Guênon nous parle de "l'Homme qui rit", du texte, de sa portée politique et poétique, de l'accueil de ce spectacle qui s'est joué à guichet fermé ! C’est l’histoire d’un enfant qu’on a mutilé. Les Comprachicos lui ont collé sur le visage un rire magistral et monstrueux, irrésistible et pétrifié, qui produit l’éclat de rire foudroyant.

Ce chef d’œuvre de Victor Hugo est réalisé à des fins politiques, car la raison d’état a ses raisons que la raison ignore... Qui est l’homme qui rit ? Au départ un  enfant de deux ans qu’on défigure afin qu’il porte sur son visage le rire éternel…  On marque sur sa peau le rire comme on marque le bagnard, l’étranger, le juif, le pauvre. Est-ce lui qui rit ou celui qui fait rire ? Rit-il de ce qu’on lui a fait ou de ceux qui le regardent ? Est-il au fond de lui-même  le seul à ne pas rire ?
Car l’homme qui rit représente peut-être la force, le pouvoir, la tradition, l’impunité : son seul lot de consolation c’est son rire. On force l’homme à rire du monde qu’il s’est fabriqué, à rire des vérités toujours blessantes, des espoirs toujours  vains et on lui oppose comme seul contrepoint, l’amour, seule vérité peut-être sincère de cette humanité riante.


Christine Guênon a joué sous la direction de Michel Cerda, Daniel Soulier, Jean-Christian Grinevald, Thierry Atlan, Manuel Rebjock, Jacques Falguière, Guy Delamotte, Antoine Caubet et François Rancillac.

Christine Guênon : Adaptation et jeu assistée de Laure Guillem